virginie.png

Depuis toute petite, tout m’appelle et m’inspire: un trait de lumière, une couleur, un arbre, une note, une goutte de rosée, un marché mexicain. Comme si l’âme du monde se glissait à travers les choses et m’invitait dans la danse. Alors je la suis, et dans ces mondes-derrière-le-monde, elle se déploie à l’infini.

C’est là que j’ai appris à écouter, sentir, guérir, voir les potentiels, chercher l’origine et créer d’autres mondes.
Sur une toile comme dans la vie, j’expérimente en électron libre. J’ai fait du théâtre, étudié sciences po, travaillé dans la pub, fondé une famille, peint, guéri et voyagé aux quatre coins du monde à la rencontre de peuples premiers, des pratiques du rêve et de tout ce qui réjouit mon esprit pour un temps.

Il m’a toujours semblé que la réalité se construisait à partir de la puissance de l’imaginaire. Ses seules limites sont les cadres à l’intérieur desquels on pense le monde. Elle est pour moi beaucoup plus fluide qu’il n’y paraît. Tout est possible, tout peut se créer, se modifier.

Aujourd’hui, mon but est d’aller toujours plus loin dans l’imaginaire et toujours plus profondément dans l’humain.

Le fil rouge de tout ce que je fais est d’ouvrir des espaces où se reconnecter à son essence, où l’esprit ose pense au-delà et autrement. Où se rêvent les possibles et se créent de nouvelles réalités.